· 

Peut-on dissocier le personnel du professionnel dans l'entreprise

Pendant longtemps on a scindé l'individu en deux avec le professionnel et le personnel. Les personnes ont avancé dans leur vie, déconnectées, laissant leur vie personnelle derrière elles dans leur milieu professionnel. Jusqu'à ces dernières années où on a commencé à s'apercevoir que cette scission n'était pas possible et ne consistait qu'en une apparence. Certes, si on laisse ses problèmes personnels au vestiaire, il n'en demeure pas moins vrai que ceux-ci ont un impact sur la productivité, la motivation, les relations.

Le carburant de cet impact est constitué par nos émotions qui sont présentes sur tous les terrains de notre vie. Selon l'équilibre que l'individu a dans les différents domaines de sa vie, il y a une répercussion sur le reste. Si une personne est motivée par son travail, s'y sent bien, y voit un intérêt, le domaine professionnel pourra servir de ressource et point d'appui en cas de crise personnelle comme des problèmes familiaux. En revanche, s'il n'y a pas d'épanouissement professionnel, les crises familiales peuvent avoir une répercussion au niveau professionnel rendant la personne plus vulnérable d'où il peut résulter moins d'efficacité, difficulté à prendre de la distance par rapport à certains éléments, difficulté à communiquer... Il est nécessaire d'avoir un point d'appui qui soit suffisamment solide pour pallier au déséquilibre en cas de crise dans un domaine ou dans un autre. Toutefois, malgré les points d'appui, il peut arriver que ce soit la personne elle-même qui soit dans une difficulté intérieure plus profonde affectant son équilibre général. C'est notamment ce que l'on rencontre chez les personnes présentant des risques psycho-sociaux.

Même si on veut dissocier le personnel du professionnel, nos émotions et leur impact au niveau affectif n'ont pas cette frontière. Il n'y a pas de règle générale. D'où l'importance de bien connaître nos émotions, notre manière d'y réagir, savoir les repérer, savoir avoir les outils pour y faire face, éventuellement les transformer afin que le milieu professionnel ne devienne pas le champ dans lequel se déverse toute notre personnalité psycho-affective. On va donc apprendre à utiliser notre intelligence émotionnelle. Tout le monde a des émotions "positives" et "négatives". On parle toujours de celles qui nous dérange et que l'on appelle "négatives", mais on oublie tous les ressorts sur lesquels on peut s'appuyer et qu'il est nécessaire de savoir repérer, cultiver et utiliser. Et on peut apprendre à le faire sur tous les champs de notre vie, personnel et professionnel.

Ces points sont à prendre en considération dans la prévention et gestion du stress au niveau de l'entreprise et dans le management.

Écrire commentaire

Commentaires: 0