· 

Et si l'on parlait argent ?

Si vous avez une entreprise, il vous faudra parler argent d'une manière ou d'une autre. Votre banquier vous en parlera, votre comptable également... Vous devrez en parler surtout si vous êtes en libéral et, surtout, clarifier votre relation à l'argent. Combien de professionnels libéraux rencontrent des difficultés face au sujet et, en particulier lorsqu'il s'agit de demander à ses clients de se faire payer. Nous reviendrons sur cet aspect dans un autre post.

Ici nous allons aborder un peu plus l'aspect gestion de ses finances. Dès que vous êtes à votre compte, souvenez-vous que tout ce que vous encaissez ne va pas dans votre poche. Ce que vous encaissez s'appelle le chiffre d'affaires. Viennent ensuite vos charges : les charges de fonctionnement, les charges sociales, les taxes, après quoi une fois tous ces postes déduits, il vous reste votre bénéfice.

Un petit rappel de quelques conseils n'est pas superflu pour éviter du stress et parfois des ennuis. Pensez à prévoir vos charges sociales de manière à anticiper votre budget et mettre l'argent de côté. Un chef d'entreprise, quelque soit son statut, ne peut pas gérer son budget comme un salarié. Ce point m'amène à rappeler également qu'il ne faut pas confondre le compte personnel avec le compte professionnel. Pour cela, rien de mieux que 2 comptes séparés, un qui est réservé à tous vos frais professionnels et l'autre au personnel.

Si vous avez un comptable ou que vous appartenez à un centre de gestion, tout cela vous est normalement précisé. Cependant, parfois, quand on débute ça n'est pas toujours très clair.

Enfin, dernier conseil : soyez rigoureux dans la gestion de vos finances si vous êtes un professionnel, le laisser-aller peut avoir des graves conséquences.


Écrire commentaire

Commentaires: 0